Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

Site littéraire et poétique personnel

older | 1 | .... | 3 | 4 | (Page 5) | 6 | 7 | .... | 31 | newer

    0 0

    DIANE PAQUIN

    La talentueuse photographe de Montréal Diane Paquin, à qui nous avons déjà consacré un article, inaugure son site personnel. Il s'agit d'un endroit merveilleux, poétique et raffiné. Je vous en recommande très vivement la visite : http://dianepaquin13.wix.com/art-photos-dp

    diane 2.jpg  diane 3.jpg

    diane 4.jpg  diane 5.jpg

    diane 8.jpg  diane.jpg

    diane 9.jpg


    0 0

    SABINE DELAHAUT : reconnaissance en marche

    Avec cette très belle oeuvre (Bodega Bay, 2011, burin, eau-forte, roulette et pointe sèche), Sabine Delahaut entre, en ce mois de décembre 2012, dans les collections du Musée des Beaux-Arts de Liège. Ceci constitue une grande et heureuse nouvelle.

    sabine delahaut.jpg


    0 0
  • 12/10/12--05:09: Remparts d'Êtres (1)
  • Work in progress

    Edification patiente et passionnée de remparts d'Êtres élus pour me mettre un peu à l'abri de la violente connerie ambiante. Les imbéciles pululent, certes. Mais, à bien y penser, j'ai croisé bien des phares, lu bien des livres qui m'ont édifié, séduit, abasourdi, remué, transformé. Chaque fois qu'une évidente trace de connerie (et c'est parfois la mienne) se manifeste à (ou en) moi, je me retourne vers mes auteurs. Chacun d'entre eux devient une pierre dans l'édifice de ma muraille de protection.

    TA BIBLIOTHEQUE EST UN BOUCLIER CONTRE LA BÊTISE  

    F1.jpgF2.jpgF3.jpgF4.jpgF1.jpg

    F6.jpgF7 Joyce Mansour.jpgF9 Paul Verlaine.jpgF8 Charles Baudelaire.jpgF10 Guillaume Apollinaire.jpeg

    F1.jpegF2.jpgF3.jpgF4.jpgF5.jpg

    F6.jpgF8.jpgF7.jpgF10.jpgF1.jpg

    F2.jpgF3.jpgF4.jpgF5.jpgF6.jpg

    F8.jpgF9.jpgF10.jpgF11.jpgF12.jpg

    F13.gifF 7.jpgF1.jpgF2.GIFF3.jpeg

    F4.GIFF5.jpgF6.jpgF7.jpgF8.jpg

    F9.jpgF11.jpgF 12.jpgF1.jpgF2.gif

    F2.jpgF4.gifF7.jpgF8.jpgF9.jpg

    F10.jpgF11.jpgF 6.jpgF1.jpgF2.jpg

    F3.jpgF4.jpgF6.jpgF7.jpgF8.jpeg

    F9.jpgF 10.jpgF 12.jpgf  10.jpgF1.jpg

    F2.jpgF3.jpgF5.jpgF6.jpgF8.jpg

    F12.jpegF9.jpgF13.jpgF14.jpgF18.jpg

    F 4.jpgf 7.jpgF 10.jpgF 15.jpg

    F 17.jpgF 16.jpgf1.jpegF3.jpgF4.jpg

    F5.jpgF6.jpgF7.jpegF13.jpgF14.jpeg

    F 2.jpgF 10.jpgF 11.jpgF 16.JPGF 17.jpg

    F 18.jpgF 19.gifF2.jpgF5.jpg

    F 3.jpgF1.jpgF2.jpgF4 Jane Austen.jpg

     

    Georges Simenon - Milan Kundera - Marguerite Yourcenar - Toni Morrison - Albertine Sarrazin - Simone de Beauvoir - Joyce Mansour - Paul Verlaine - Charles Baudelaire - Gluillaume Apollinaire - George Orwell - Chester Himes - Violette Leduc - Albert Camus - Isaac Bashevis Singer - E. A. Poe - Jacques Izoard - Henri Michaux - Tristan Corbière - Pierre Reverdy - René Depestre - Robert Desnos - Alba de Cespédès - Ernest Hemingway -  Franz Kafka - William Faulkner - Boris Vian - John Steinbeck - André Baillon - Diogène le cynique - Marie Gevers - Friedrich Nietzsche - André Breton - Achille Chavée - Fernand Dumont - Louis Scutenaire - Lautréamont - Arthur Rimbaud - Witold Gombrowicz - Saint-Pol-Roux - Bohumil Hrabal - Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz - Louise Labé - Alfred Jarry - Patrick Modiano - Denis Diderot - Pierre Michon - Gustave Flaubert - Honoré de Balzac - Emile Zola - Miguel de Cervantès - Marcel Proust - Philippe Claudel - Villiers de L'Isle-Adam - Gérard de Nerval - Howard Philip Lovecraft - Jean Giono - Claude Seignolle - Thomas Owen - Robert Goffin - Pablo Neruda - Jean Ray - Anaïs Nin - Philip Roth - Blaise Cendrars - Agatha Christie - Jack London - Georges Bernanos - Ryunosuke Akutagawa - Léon Bloy - René-Guy Cadou - Aimé Césaire - Henry James - Les soeurs Brontë - Umberto Eco - Léopold Sédar Senghor - Henri Miller - Virginia Woolf - James Joyce - Alexandre Soljenitsyne - John Fante - Norman Mailer - Stefan Zweig - Françoise Sagan - Jean-Marie Le Clézio - Fedor Dostoievski - Elie Faure - Bram Stoker - Primo Levi - George Semprun - Alberto Moravia - DH Lawrence - Leon Tolstoi - Colette - Stendhal - Arthur Miller - François Villon - George Perec - Jean-Paul Sartre - Jane Austen


    0 0
  • 12/11/12--02:48: Remparts d'Êtres (2)
  • Work in progress (2)

    Edification patiente et passionnée de remparts d'Êtres élus pour me mettre un peu à l'abri de la violente connerie ambiante. Les imbéciles pululent, certes. Mais, à bien y penser, j'ai croisé bien des phares, lu bien des livres qui m'ont édifié, séduit, abasourdi, remué, transformé. Chaque fois qu'une évidente trace de connerie (et c'est parfois la mienne) se manifeste à (ou en) moi, je me retourne vers mes auteurs. Chacun d'entre eux devient une pierre dans l'édifice de ma muraille de protection.

    TA BIBLIOTHEQUE EST UN BOUCLIER CONTRE LA BÊTISE

    F9.jpgF 3..jpgF 5.jpgF 6.jpgF 7.jpgF 8.jpgf 9.jpg

    F 10.jpgf 15.jpgf 16.jpgF 17.jpegf1.jpgf2.jpgF3.jpg

    F4.jpgF5.jpgF6.jpgF7.jpgF8.jpgF11.jpgF 9.jpgF 10.gif

    F1.jpgF2.jpgF3.jpgF4.jpgF5.jpgF6.jpgF7.jpgF8.jpg

    F9.jpgF10.jpgF12.jpgF13.jpgF 11.jpgF 14.jpgF1.jpgF3.jpg

    F4.jpgF5.jpgF6.jpgF7.jpgF8.jpgF9.jpgF10.jpgF11.jpg

    F12.jpgF13.jpgF14.jpgF15.jpgF16.jpgF 17.jpgF 18.jpgF 19.jpg

    F 20.jpgF 21.jpgF 22.jpgF 23.jpgF 24.jpg 

    Charles Louis Philippe - René Crevl - Paul Auster - Odilon-Jean Périer - Paul Willems - Frédéric Dard - Carson McCullers - Truman Capote - Groucho Marx - Saul Bellow - Scott Fitzgerald - Anton Tchekhov - Mark Twain - Arthur Conan Doyle - Guy de Maupassant - Rainer Maria Rilke - Aldous Huxley - Francis Carco - Jean Genet - Ibsen - Malcolm Lowry - William Shakespeare - Alphone Allais - Charles Dickens - Victor Hugo - Jean de la Fontaine - Gaston Leroux - Molière - Alfred de Musset - Robert Louis Stevenson - Mary Shelley - Max Elskam - Francis Jammes - Giacomo Leopardi - Paul Fort - Jules Laforgue - Norge - Philippe Soupault - Michel Leiris - Jules Supervielle - Tristan Tzara - Emile Verhaeren - Samuel Beckett - Eugène Ionesco - Federico Garcia Lorca - Pierre Peuchmaurd - Werner Lambersy - Marcel Moreau - Maurice Blanchard - George Sand - Liliane Wouters - William Cliff - Gaston Criel - Marcel Thiry - Jean Baudrillard - Horace Mc Coy - Hervé Bazin - Mikahil Boulgakov - Jack Kerouac


    0 0

    Lucie Coulombe

    CRISTAL LACUSTRE

    L 1.jpg

    L 2.jpg

    L 3.jpg


    0 0

    Le Rire selon

    SABRINA GRUSS

    SG 1.jpgOn ne passe pas à côté d’une réalisation de Sabrina Gruss sans être vivement hélé. La création vous agrippe. Le rire tel qu’elle le pratique, elle le place sous la sauvegarde du dernier grand humoriste français, l’un des seuls qui aient atteint à la maîtrise, Pierre Desproges. Voici la longue citation de lui qu’elle place en incipit de son espace.

    « S’il est vrai que l’humour est la politesse du désespoir, s’il est vrai que le rire, sacrilège blasphématoire que les bigots de toutes les chapelles taxent de vulgarité et de mauvais goût, s’il est vrai que ce rire-là peut parfois désacraliser la bêtise, exorciser les chagrins véritables et fustiger les angoisses mortelles, alors oui, on peut rire de tout, on doit rire de tout. De la guerre, de la misère et de la mort. Au reste, est-ce qu’elle se gêne, elle, la mort, pour se rire de nous ? Est-ce qu’elle ne pratique pas l’humour noir, elle, la mort ? Regardons s’agiter ces malheureux dans les usines, regardons gigoter ces hommes SG 2.jpgpuissants boursouflés de leur importance, qui vivent à cent à l’heure. Ils se battent, ils courent, ils caracolent derrière leur vie, et tout d’un coup ça s’arrête, sans plus de raison que ça n’avait commencé, et le militant de base, le pompeux P.D. G., la princesse d’opérette, l’enfant qui jouait à la marelle dans les caniveaux de Beyrouth, toi aussi à qui je pense et qui a cru en Dieu jusqu’au bout de ton cancer, tous, tous nous sommes fauchés un jour par le croche-pied rigolard de la mort imbécile, et les droits de l’homme s’effacent devant les droits de l’asticot. »  (Pierre Desproges)

    Mais Sabrina Gruss, une fois cette sauvegarde admise, ne ressemble vraiment à personne. Sabrina Gruss est une sorte de Gepetto au féminin, oui, mais un Gepetto crânement fossoyeur, un Gepetto macabre et désopilant qui ferait vivre et danser des fossiles, un Dr Frankenstein réfugié dans le théâtre de Guignol où il fait merveilleusement scandale. Mais cela reste beaucoup trop anecdotique et Sabrina Gruss est à des lieues au-dessus de l’anecdote. C’est une femme étrange qui joue avec les osselets, qui crée des jouets morbides et irrésistibles, qui pousse le rire dans ses derniers retranchements avec l’habileté d’un orfèvre. Qui parvient à créer du tendre avec de l’effroyable, du gracieux avec du vestige, de la vie avec de la mort.
    SG 3.jpgL’humour noir est ici à l’extrémité de ses potentialités, au sommet de son art et dans la plus extrême tension de son arc. Et si l’on rit, si l’on tremble, si l’on s’émeut, on a tout de même immédiatement la certitude que l’on est dans le domaine de l’art, de l’esthétique, de la conception, de la composition et de l’invention fulgurante. Gruss, c’est l’iconoclaste élevé au rang d’artiste, le blasphème porté à l’état de poésie, c’est le sacrilège sacré. Et cet inconcevable et hilarant théâtre du cimetière, ce fantastique, poignant et macabre cirque Gruss constitue l’une de mes plus déconcertantes et faramineuses découvertes, il me rappelle la vocation la plus haute et la plus noble de l’humour : foutre le cul par terre, les quatre fers en l’air, le cavalier perché sur le cheval du sérieux. Et dans ce violent et imparable attentat contre la rigidité cadavérique du sérieux, la femme artiste s’est adjoint les services de la grâce, de la tendresse et de la poésie. Jamais la gifle et la caresse ne se sont aussi intimement, aussi amoureusement associées. Voici l’un des plus merveilleux scandales qu’il m’ait été donné de voir. La beauté mène à tout, à condition d’y avoir accès. Voici un accès  formidablement déroutant.

    SG 4.jpg   SG 5.jpg

    SG 6.jpg   SG 8.jpg

    SG 7.jpg

    SG 9.jpg

    SG 10.jpg   SG 11.jpg

    SG 13.jpg   SG 15.jpg

    SG 14.jpg


    0 0

    Chris Falaise

    Une œuvre hypnotique

    CF a.jpgJe viens de découvrir l’œuvre de Chris Falaise. Elle est peintre, illustratrice, décoratrice dans le cinéma d’animation et photographe. J’ai parcouru son univers et j’ai aimé ses encres, ses croquis, ses études, ses huiles, ses acryliques, ses aquarelles. Ses photographies mériteraient un article à elles seules tant elles sont originales, inventives, inattendues et toujours d’une formidable puissance évocatoire. Son travail, sa façon d’aborder la peinture, l’encre et le dessin ont quelque chose d’inédit par les mélanges de substances qu’elle opère, par la manière dont elle crée l’atmosphère autour de la fermeté agile de son trait. Je note en passant, en me référant à une œuvre qui représente trois vieilles, que Falaise a aussi la patte cinglante et fulgurante de la caricaturiste, l’imparable saisie du trait singulier.

    CF 1.jpgSon art, s’il présente à mes yeux quelque lointaine parenté avec des maîtres comme Rops, Lautrec ou plus encore comme Schiele, évoque aussi la bande dessinée, Bilal et plus sûrement Pratt, et le cinéma d’animation. Ceci fonde la particularité et l’originalité de l’art de Chris Falaise, son art réussit une sorte de synthèse contemporaine dynamique en décloisonnant les genres, en créant une belle geste picturale où s’allient harmonieusement la vitesse et la précision du trait du bédéiste, l’élégance du coup de pinceau de l’aquarelliste, l’inventivité du coloriste, le coup d’œil, le moyen de faire se rencontrer et collaborer les matières et le sens de l’équilibre du décorateur, l’art médité et patient du peintre et les exigences de la technique. Oui, dans chacune de ses entreprises, -qu’elle peigne, qu’elle dessine, qu’elle œuvre au pastel ou qu’elle encre, qu’elle photographie-, elle exerce, elle met en œuvre, elle requiert toutes ses vocations.

    C F j.jpgDans l’étude ou dans l’ébauche, ses nuages de couleur, ses infusions ai-je envie d’écrire, associés à un trait sûr et précis ont un charme fou, une grâce étonnante et donnent aux esquisses une autonomie et une séduisante légèreté. Ces travaux sont fluides, ils posent une suggestion, la vapeur d’une peinture, ce sont de beaux poèmes visuels.

    Mais un peintre puissant, tout aussi habile dans la suggestion que dans la composition fouillée, impose son art, son ardeur, son sens de la lumière, des éclairages et des accentuations, ses foisonnements. Il faut saluer le talent de vigoureuse et élégante portraitiste de Chris Falaise, sa manière de rendre une silhouette, la beauté de ses atmosphères volontiers cinématographiques. J’aime ses visages savamment expressifs, chargés, habités, denses, bordés d’ombres et qui semblent offrir un contrepoint aux esquisses lumineuses, qui affirment que l’artiste développe un spectre d’expression qui va du léger au profond, du clair à l’obscur, de la lumière au mystère, du limpide à l’indécidable.

    CF 3.jpgSa série des maîtres du jazz atteste son amour de ce genre musical. Ses Monk, Mingus ou Baker jouent dans une atmosphère nocturne, couleur bourbon sombre délayé dans la nuit. Elle place ses jazzmen dans le glissement, dans une espèce de mobilité musicale, dans une attitude jazz. Elle est là, je pense, dans sa propre couleur musicale, dans ses prédilections. Et, par ailleurs, ses tableaux de jazzmen ou ses photographies laissent transparaître sa passion pour le cinéma (cadrage, éclairage, centrage) qui devient lui aussi un élément constitutif de son art pictural. L’art pictural de Falaise est réellement au carrefour de toutes ses prédilections. Et il y a une dimension dans cette œuvre, même dans les traits les plus affirmés, une dimension d’évanescence, quelque chose parfois qui appartient de loin à un sfumato, qui sort, extrait la chose représentée des limites du réel pour l’établir dans un univers distinct, l’univers que l’artiste constitue progressivement. Falaise appelle les choses à soi, elle les intègre dans son monde.


    CF 2.jpgLorsque ceci est écrit, rien n’est dit. Rien n’est dit sur la charge émotionnelle étourdissante qui habite et exhausse les œuvres de l’artiste, sur cette aptitude qu’elle a, pour concentrer la puissance de fascination ou de captation de l’œuvre, de resserrer le sujet autour de son noyau essentiel : regard, geste, attitude. Falaise est un artiste de l’ambiance, de l’atmosphère, quelque chose, dans son œuvre, avec des moyens délicats et feutrés, subtils jusque dans la fermeté, parle la langue musicale de la mélancolie, du spleen, de la nuit et du jazz. Il y a de la grandeur (quand on s’appelle Falaise), une élégance, une poésie touchante dans la façon dont elle campe un état d’âme, une humeur, un sentiment. Certaines œuvres ont une merveilleuse puissance d’hypnose, une capacité rare à nous héler vers elles, vers leur monde de brumes, de vapeurs, de pensées et d’humeurs volatiles. Lorsqu’on laisse l’œuvre et que l’on s’occupe à d’autres choses, des images, des regards, une silhouette longtemps encore percolent en nous. Un signe qui, selon moi, ne trompe pas.

    CF 4.jpg   CF 8.jpg

    CF 7.jpg   CF 9.jpg

    CF 5.jpg   CF 12.jpg

    CF 10.jpg   CF 13.jpg

    CF 14.jpg   CF 16.jpg

    CF 19.jpg   CF 25.jpg

    CF 23.jpg   CF 24.jpg

    CF 26.jpg   CF 28.jpg

    CF 27.jpg   CF 30.jpg

    CF 29.jpg   CF 31.jpg

    CF 32.jpg   CF 33.jpg

    CF 34.jpg   CF 35.jpg

    CF 37.jpg   CF 38.jpg

    CF 39.jpg

    Jazz

    CF 6 Charlie Mingus.jpg  CF 15 Thélonious Monk.jpg

    Charlie Mingus - Thelonious Monk

    CF 17 John Coltrane.jpg  CF 18 Chet B.jpg

    John Coltrane - Chet Baker

    Photographies

     

    CF b.jpg   CF C.jpg

    CF d.jpg   CF f.jpg

    CF g.jpg   CF h.jpg

    CFi.jpg   CF 1.jpg


    0 0

    Maud Dardenne

    La gracieuse

    MD A.jpgMaud Dardenne est née le 9 avril 1972 aux Lilas (Seine Saint-Denis). Elle dessine dès sa toute petite enfance. Au cours de sa scolarité, ses enseignants lui conseillent de faire une école d’art. Elle entre à l’école SORNAS où elle découvre la peinture. Elle y étudie durant quatre ans et sort avec un Bas Pro Graphisme. Elle entre dans la vie active et travaille comme graphiste pour la Vallée de la Seine (78) où elle réalise divers travaux entre 1994 et 2002 comme des décors de théâtre, des affiches, des expos, des performances, elle donne également ses premiers cours d’arts plastiques pour l’association Octopus Graphisme en collaboration avec la Médiathèque et le Centre culturel des Mureaux (78). Elle œuvre également dans les squats d’artistes de Paris Bourse de Paris, rue de Rivoli et Matignon. Elle y fera plusieurs expositions et performances. Cela lui permettra de travailler en collaboration avec des danseurs, des musiciens et d’autres plasticiens.

    Elle s’installe ensuite à Marseille et travaille avec deux associations franco-allemandes pour lesquelles elle donnera des cours d’arts plastiques pour l’association Shebba à Marseille et l’association Landesjungenfarranat à Dresde en Allemagne. Elle exposera et fera des affiches pour Shebba sur le thème « Regards croisés sur les discriminations » de 2002 à 2004.

    MD b.jpgElle part vivre en Lozère pour élever sa fille pendant trois ans, cependant elle continue à travailler notamment pour l’association L’Arbre Seul (48), résidence d’artistes où elle expose avec des artistes et des artisans du canton Pont de Montvert. Elle y donnera des cours d’arts plastiques de 2003 à 2006.

    En 2007, elle s’installe à Uzès (30) où elle continue toujours d’enseigner, elle y a ouvert récemment avec sa collaboratrice un lieu où elles exposent toutes les deux, lieu situé au 7 rue saint Théodorit et nommé l’Atelier en chantier.

    Pour faire connaissance avec l’artiste, écoutons-la s’exprimer : « Peindre, c’est aimer à nouveau, c’est encore être surpris par les intimes secrets qui me relient à mes contemporains, à mes ancêtres, à mes agencements d’idées. Mon travail consiste à reprendre le premier métier du peintre, celui de portraitiste. J’y apporte mon interprétation. Mon inspiration est influencée par le Japon auquel je rends hommage. L’amour, la nature, les femmes, qu’elles soient petites ou grandes, leurs évolutions sont mes thèmes préférés, je les sublime pour faire de leur quotidien un voyage vers la douceur et la poésie. »

    Oui, Maud Dardenne, outre le remarquable talent pictural qu’elle a développé, est un être gracieux, délicat et sensible. Même sa sensibilité est douée, sa sensibilité a du talent. C’est une sensibilité supérieure, parfumée, distinguée. Amie pensive et attendrissante des fleurs, de la couleur, du charme de l’art nippon, amie de la vie, de la rêverie des filles et des femmes, elle compose un monde enchanté, paisible où l’âme peut respirer, où l’esprit peut papillonner parmi les pétales, le pollen, les mésanges, les papillons et les idées volatiles. Je l’ai aimée immédiatement parce que c’est une chercheuse de grâce et que par l’élégance raffinée de son trait, par ses couleurs, par la beauté paisible et savante de ses compositions, c’est une trouveuse de grâce. Avec Maud Dardenne, à mille lieues de l’exaspérante innocence qu’on prête aux enfants et aux poètes demeurés, nous sommes dans le désir de la grâce, nous sommes dans la formidable aventure de l’invention de la grâce. Il y a dans cette artiste une superbe Dona Quichotte, une poétesse qui ferraille avec ses pinceaux, qui a, je le pressens, affronté de grandes épreuves, qui renverse d’affreux monstres de scepticisme, de grands édifices de laideur pour créer du beau, du charmant, de l’enchanté. Il y a en elle quelque chose de Gauguin, de Séraphine Louis, il y a quelque chose qui n’appartient qu’à elle, qui résulte d’une conscience perforante mais qui veut, qui réclame autre chose que le constat d’une fatalité ou d’un désarroi existentiel. Il y a une femme qui peint délicieusement, savamment des filles, des femmes ravissantes, splendides parmi des fleurs magnifiques, qui peint des natures mortes qui exhalent la vie, les fragrances délicates, la fête des couleurs. Il y a le merveilleux, l’entêté, l’obstiné, le poétique pari des fleurs de Maud Dardenne, il y a le pari et le choix du beau. Avec des moyens et des résultats d’une beauté qui me figent d’émotion. Je m’incline respectueusement, affectueusement  devant la belle exception que représente Maud Dardenne.

    MD 1.jpg

    MD 2.jpg

    MD 3.jpg

    MD 4.jpg

    MD 5.jpg

    MD 6.jpg

    MD 7.jpg

    MD 8.jpg


    0 0

    Antoine Monmarché

    Insaisissable

    A2.jpgLa première fois que j’ai vu des travaux de Monmarché, j’ai pensé à Henri Michaux et à son poème « Le Grand Combat ». Avec Monmarché qui serait l’un et l’autre. Monmarché qui s’en prendrait à lui-même, se dépiauterait, se viderait comme un gibier.

    LE GRAND COMBAT 

    Il l'emparouille te l'endosque contre terre ;
    Il le rague et le roupète jusqu'à son drâle ;
    Il le pratèle et le libuque et lui baruffle les ouillais ;
    Il le tocarde et le marmine,
    Le manage rape à ri et ripe à ra.
    Enfin il l'écorcobalisse.
    L'autre hésite, s'espudrine, se défaisse, se torse et se ruine.
    C'en sera bientôt fini de lui ;
    Il se reprise et s'emmargine... mais en vain
    A3.jpgLe cerceau tombe qui a tant roulé.

    Abrah ! Abrah ! Abrah !
    Le pied a failli !
    Le bras a cassé !
    Le sang a coulé !
    Fouille, fouille, fouille
    Dans la marmite de son ventre est un grand secret
    Mégères alentour qui pleurez dans vos mouchoirs ;
    On s'étonne, on s'étonne, on s'étonne
    Et vous regarde,
    On cherche aussi, nous autres, le Grand Secret.

     

    Monmarché qui chercherait, lui aussi, le Grand Secret. En lui-même.
    A4.jpgMais Monmarché fait aussi songer à La Métamorphose de Kafka ou à un Dorian Gray de Wilde totalement sens dessus dessous. Mais il est très proche, par instants, du cartoon, il s’installe délibérément dans la caricature ou dans le gag visuel (je songe à ce Monmarché dont la chair s’envole au souffle d’un sèche-cheveu). Monmarché, c’est aussi Alphonse Allais. « La rire est à l’homme ce que la pression est à la bière ». « Une fois qu’on a passé les bornes, il n’y a plus de limites ». Dans sa veine autoportraitiste, il me semble que Monmarché a compris quelque chose d’essentiel : pour se ressembler totalement, il faut n’être jamais pareil. L’être est ambigu, variable, différent de lui-même, fluctuant, volatil, sentimental, insensible, cruel, délicat, pesant, parfaitement semblable à lui-même, il se dilate, il se contracte, il s’évapore, il peine dans l’épreuve, il franchit des limites, prend feu, se dissout, enfle, il se torture, il s’embellit, il s’enlaidit, il se déforme, il est drôle, risible, tragique. C’est le A5.jpgdestin de l’être. Cette suite d’autoportraits, c’est sans doute une représentation exacte de l’être, celle de l’artiste mais aussi la nôtre. La bouffonnerie effleure la tragédie, la farce décoiffe le sérieux, l’effroyable n’est pas éloigné du comique. C’est sur ce damier où les extrêmes s’imbriquent que Monmarché joue, la où même le nez rouge ne suffit pas à distinguer le clown du tragédien. Être tout, n’être presque rien, d’une seconde à l’autre. Le lot de l’espèce mais joué remarquablement devant l’objectif et la palette graphique. Shakespeare et Tex Avery. Goya et Will Coyote. Oui, Albert Camus, « L’absurde, c’est la raison lucide qui constate ses limites », et Groucho Marx , « Les gens ne mangeraient pas de caviar s’il était bon marché ». Artiste polymorphe, insaisissable, hétérogène, artiste qui refuse catégoriquement la représentation monolithique. Voilà aussi notre saint Antoine, à l'instar du Genet de Jean-Paul Sartre, comédien et martyr.

    Monarché est un curieux orchestre à lui tout seul : il y tient le A6.jpgvioloncelle, les grandes orgues, le mirliton, les cuivres, le crincrin et le klaxon. Et il dirige tout ça. L’étourdissante, l’insoutenable et désopilante symphonie de l’homme dans tous ses états.

    Le souci de sa propre image, voilà l’incorrigible immaturité de l’homme, écrit Milan Kundera. En carnavalisant sa propre représentation, en échappant au désir du kitsch et de l’embellissement, en jouant tout à la fois au peintre et à l’iconoclaste de sa propre icône, en faisant de soi sa propre marionnette, son monarque et son bouffon, Monarché, tout en jouant (remarquablement bien) dans le manège de l’image, parvient, par les formidables leviers de la lucidité et de l’ironie, à planer au-dessus d’elle.


    A7.jpg   A8.jpg

    A11.jpg   A13.jpg

    A14.jpg   A 10.jpg

    A15.jpg   A18.jpg


    0 0

    Ma Pinacothèque personnelle - mes peintres favoris (1)

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.230632150396506.52543.100003491699140&type=3

    Rik Wouters, peintre et sculpteur belge, 1882-1926

    blog RW 1.jpg   blog RW 2.jpg

    Henri Epstein, peintre polonais, 1891-194... (mort en déportation)

     

    blog HE 1.jpg   blog HE 2.jpg

    Albert Gleizes, peintre dessinateur, graveur français, l'un des fondateurs du cubisme, 1881-1953

     

    blog AG 1.jpg   blog AG 2.jpg

    Yvon Vandycke, peintre et professeur belge, 1942-2000

    blog YV 1.jpg   blog YV 2.jpg

    Dagmar Furuhjelm, peintre finlandais, 1868-1918

    blog DF 1.jpg   blog DF 2.jpg

    George Grosz, peintre allemand, 1893-1959

    blog GG2.jpg   blog GG 1.jpg


    0 0

    Ma Pinacothèque personnelle - mes peintres favoris (2)

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.228649353928119.51797.100003491699140&type=3 - sur mon espace fb, un plus grand nombre d'oeuvres sont visibles et dans des formats plus grands

    Doris Zinkeisen, peintre, décoratrice de théâtre, couturière, écrivaine écossaise, 1898-1991

     

    blog DZ 1.jpg   blog DZ 2.jpg

    Paul Leroy, peintre français, 1860-1942

    blog PL 1.jpg   blog PL 2.jpg

    François Barraud, peintre suisse, 1899-1934

     

    blog FB 1.jpg   blog FB 2.jpg

    Angel Zarraga, peintre mexicain, 1896-1946

    blog AZ 1.jpg   blog AZ 2.jpg

    Hippolyte Flandrin, peintre français, 1809-1864

     

    blog HF 1.jpg   blog HF 2.jpg

    James Tissot, peintre et graveur français, 1836-1902

    blog 2 JT 2.jpg   Blog JT 1.jpg

    Edouard Agneessens, peintre belge, 1842-1885

    blog EA 2.jpg   blog EA 1.jpg


    0 0

    Ma Pinacothèque personnelle - mes peintres favoris (3)

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.228358473957207.51650.100003491699140&type=3

    Grant Wood, peintre américain, 1892-1942

     

    Blog GW 2.jpg   bkog GW.jpg

    Auguste Manbour, peintre belge, 1896-1968

    blg AM 1.jpg   blog AM 2.jpg

    David Garfinkiel, peintre polonais, 1902-1970

    blog DG 1.jpg   Blog DG 2.jpg

    Akseli Gallen-Kallela, peintre finlandais, 1865-1931

     

    blog AGK 1.jpg   blog AGK 2.jpg


    0 0

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.228043950655326.51541.100003491699140&type=3

    L'espace fb propose davantage d'oeuvres, dans de plus grands formats et des liens biographiques.

    Les frères CHABAS - Paul Chabas, peintre français, 1869-1937

    Blog PC 1.jpg   blog PC 2.jpg

    Maurice Chabas, peintre français, 1862-1947

    blog MC 1.jpg   blog MC 2.jpg

    Auguste Herbin, peintre français, 1882-1960

    blog A H 1.jpg   blog AH 2.jpg

    Albert Edelfelt, peintre finlandais, 1854-1905

    blog AE 1.jpg   blog AE 2.jpg


    0 0

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.227677627358625.51369.100003491699140&type=3

    Sur mon espace fb, les oeuvres sont d'un plus grand format, elles sont plus nombreuses et des liens biographiques sont disponibles. 

    Jean-Jacques Henner, peintre français, 1829-1905

    blog JJH 1.jpg   blog JJH 2.jpg

    Andrei Ryabushkin, peintre russe, 1861-1904

    blog AR 1.jpg   blog AR 2.jpg

    Vilmos Pelrott Csaba, peintre hongrois, 1880-1955

     

    blog VPC 1.jpg   blog VPC 2.jpg

    Eugène Titov, peintre russe, 1969

    blog ET 1.jpg   blog ET 2.jpg

    Edourd Manet, peintre français, 1832-1883

    blog EM 1.jpg   blog EM 2.jpg


    0 0

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.226145290845192.50749.100003491699140&type=3

    Sur mon espace fb, davantage d'oeuvres, de plus grands formats, des liens biographiques

    Félix Vallotton, peintre, sculpteur, graveur franco-suisse, 1865-1925

    blog FV1.jpg   blog FV 2.jpg

    Jean Fautrier, peintre français, 1898-1964

     

    blog JF 1.jpg   blog JF 2.jpg

    Eugène Isabey, peintre, lithographe, aquarelliste français, 1803-1886

    blog EI 1.jpg   blog EI 2.jpg

    Paul Cézanne, peintre français, 1839-1906

     

    blog PC 1.jpg   blog PC 2.jpg

    Maurice Utrillo, peintre français, 1883-1955

     

    blog MU 1.jpg   blog MU 2.jpg

    Edgar Degas, peintre, graveur, sculpteur, photographe français, 1834-1917

     

    blog ED 1.jpg   blog ED 2.jpg


    0 0

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.226000407526347.50698.100003491699140&type=3

    Max Band, peintre lithuanien, 1900-1974

    Blog MB 1.jpg   max band.jpg

    Oskar Kokoschka, peintre autrichien, 1886-1980

    blog OK 1.jpg   blog OK 2.jpg

    Pan Yuliang, peintre, sculptrice et graveuse chioise, 1895-1977

    blog PY 1.jpg   blog PY 2.jpg

    Francesco Hayez, peintre italien, 1791-1882

    blog FH 1.jpg   blog FH 2.jpg

    Ernest Hébert, peintre français, 1817-1908

    blog EH 1.jpg   blog EH 2.jpg

    Frantisek Kupka, peintre tchèque, 1871-1957

    blog FK 1.jpg   blog FK 2.jpg

    Charles Alston, peintre, muraliste et professeur américain, 1907-1977

    blog CA 1.jpg   blog CA 2.jpg

    Max Svabinsky, peintre tchèqye, 1873-1962

    blog MS 1.jpg   Blog MS 2.jpg

    Alfons Mucha, peintre tchèque, 1860-1939

    blog AM 1.jpg   blog AM 2.jpg


    0 0

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.225705740889147.50568.100003491699140&type=3

    Francis Bacon, peintre irlandais, 1909-1992

    bl FB 1.jpg   bl FB 2.jpg

    Ellen Trotzig, peintre suédoise, 1879-1949

     

    bl ET 1.jpg   bl ET 2.jpg

    Maria Lassnig, peintre autrichienne, 1919

    bl ML 1.jpg  bl ML 2.jpg

    Tamara Lempicka, peintre polonaise, 1898-1980

     

    bl TL 1.jpg   bl TL 2.jpg

    William Turner, peintre anglais, 1775-1831

    bl WT 2.jpg

    Olga Boznanska, peintre polonaise, 1865-1940

     

    bl OB 1.jpg   bl OB 2.jpg

    Elisabeth Tora Vega Holmström, peintre suédoise, 1889-1967

    bl ETVH 1.jpg   bl ETVH 2.jpg

    Theresa Pollack, peintre américaine, 1899-2002

    bl TP 1.jpg   bl TP 2.jpg

    Koloman Moser, peintre autrichien, 1868-1918

    bl KM 1.jpg   bl KM 2.jpg


    0 0

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.224324707693917.50132.100003491699140&type=3

    Aristide Maillol, sculpteur et peintre français, 1861-1944

    bl AM 1.jpg   bl AM 2.jpg

    Joszef Rippl-Ronai, peintre hongrois, 1861-1927

    bl JRR 1.jpg   bl JRR 2.jpg

    Bram van Velde, peintre néerlandais, 1895-1981

    bl BVV 1.jpg   bl BVV 2.jpg

    Max Klinger, peintre allemand, 1857-1920

    bl MK 1.jpg  bl MK 2.jpg

    Wilfredo Lam, peintre cubain, 1902-1982

    bl WL 1.jpg   bl WL 2.jpg

    Asger Jorn, peintre danois, 1904-1973

    bl AJ 1.jpg   bl AJ 2.jpg

    Auguste Renoir, peintre français, 1841-1919

    bl AR 1.jpg   bl AR 2.jpg


    0 0

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.223948744398180.50018.100003491699140&type=3

    Mon espace fb comprend davantage d'oeuvres et des liens biographiques

    René Magritte, peintre belge, 1898-1967

    bl RM 1.jpg   bl RM 2.jpg

    Honoré Daumier, graveur, caricaturiste, sculpteur, graveur français, 1809-1879

     

    bl HD 2.jpg   bl HD.jpg

    Mario Carreno Morales, peintre cubain, 1913-1999

    bl MCM 1.jpg   bl MCM 2.jpg

    Paul Gauguin, peintre français, 1848-1903

     

    bl PG 1.jpg   Bl PG 2.jpg

    André Derain, peintre français, 1880-1954

    bl AD 1.jpg   bl AD 2.jpg

    Kees van Dongen, peintre néerlandais, 1877-1968

     

    bl KVD 1.jpg   bl KVD 3.jpg

    Moïse Kisling, peintre franco-polonais, 1891-1953

    bl MK 1.jpg   Bl MK 2.jpg


    0 0

    http://www.facebook.com/media/set/?set=a.223884551071266.50007.100003491699140&type=3

    Jules Pascin, peintre bulgare, 1885-1930

    Bl JP 1.jpg   bl JP 2.jpg

    Margaret Burroughs, artiste américaine, 1915-2000

    bl MB 1.jpg   bl MB 2.jpg

    Rembrandt, peintre hollandais, 1606-1669

    bl R 1.jpg   bl R 2.jpg

    Gustave Moreau, peintre français, 1826-1898

    bl GM 1.jpg   bl GM 2.jpg

    Camille Pissarro, peintre français, 1830-1903

    bl CP 1.jpg   bl CP 2.jpg

    Moïse Kisling (2), peintre franco-polonais, 1891-1953

    bl MK 1.jpg   bl MK 2.jpg


older | 1 | .... | 3 | 4 | (Page 5) | 6 | 7 | .... | 31 | newer